Vers la classe inversée : importance de la feuille de route

Notre approche de la classe inversée est un peu spéciale : comme tout est en commun ici (progressions, évaluations, etc.), nous nous engageons tous ensemble, c’est-à-dire, 27 professeurs de français dans l’aventure de la classe inversée. Sacré défi… Certains sont complètement convaincus et rêvent d’une semaine de 8 jours pour tester et expérimenter encore plus ; d’autres sont bien moins enthousiastes et regardent d’un oeil condescendant cette nouvelle mode un peu gadget. Mais, bon gré mal gré, on finit tous par non seulement accepter l’existence de ces capsules, mais aussi par les utiliser.

Là, chacun est libre de se servir des capsules proposées comme il le souhaite :

– outils de révision en fin de séquence,

– aide pour les élèves absents,

– complément du cours fait par le professeur de la classe (la capsule propose une approche différente)…

Et pour certains, la capsule est donnée en travail préparatoire fait à la maison afin de déblayer le terrain d’un concept, d’une notion et surtout pour transformer le temps passé en classe en temps d’échanges, de questionnement, d’essais, de pratiques, de réinvestissement. Mais peu à peu, car chacun doit aller à son rythme : il n’est pas du tout évident de déléguer cette fonction de transmission du savoir à une autre personne et d’accepter que cette transmission se fasse en dehors du cadre spatio-temporel habituel.

De nos premiers ratages et réussites, je mettrai en avant un élément-clé dans le basculement vers la classe inversée : la feuille de route, ce document papier que l’on donne en avance et qui permet de prendre des notes lors du visionnage de la capsule. Il permet en effet

– de s’assurer en tant qu’enseignant que le travail d’écoute a été fait

– de gagner du temps avec les exemples, les textes proposés car ils sont déjà écrits : l’apprenant n’a plus qu’à annoter, surligner

– de donner un cadre semi-structuré pour prendre des notes

– d’inciter à préparer des questions sur tous les points qui n’ont pas été compris.

Voici un exemple à partir du cours niveau B1 : Quels outils pour donner des conseils ?

Pour voir la capsule :

conseil

Exemple de feuille de route :

Donner des conseils


4 réflexions sur “Vers la classe inversée : importance de la feuille de route

  1. Merci pour ces éclaircissements. Je vais concevoir à présent une fiche d’écoute/ de questions pour les élèves. N’est-il pas souhaitable par ailleurs de penser à une petite évaluation diagnostique (2-3 questions) pour constituer des groupes de travail. Comment aussi penser le cours après que les élèves ont visionné la vidéo? Peut-on orienter les élèves vers des tâches de productions d’énoncés plus créatifs ou plus adaptés au niveau de chacun?

  2. Je partage avec vous les liens envoyés par Laurent Carlier
    – son dernier article s’intitulant « Tablettes ; des applications utiles en classe de français »
    http://www.francparler-oif.org/pour-lenseignant/les-articles/2693-tablettes-les-applications-utiles-en-classe-de-francais.html
    – le compte-rendu de sa dernière intervention pour le compte du réseau français en Malaisie sur l’utilisation des iPads en médiathèque
    http://tenseignes-tu.com/actus-blog/ipads-mediatheque-kuala-lumpur/
    Un grand merci i !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s